Comment j’ai utilisé l’Image pour me reconnecter à mon corps ?

Quand ça me tombe dessus j’ai senti une violence d’ouf qui m’a séparée de mon corps !
Ça a bloqué ma féminité et m’a laissé uniquement avec la culpabilité.

Comment j’ai utilisé l’Image pour me reconnecter à mon corps ?
Quand ça me tombe dessus, j’ai treize ans, je ne comprends pas ce qui m’arrive. J’ai senti une violence d’ouf ! Un fauve d’une quarantaine d’années. Cette violence m’a séparée de mon corps. Ce fut mon mode de défense.
Après j’ai continué à grandir, j’étais une jolie fille, quand j’avais un copain c’était bien beau tant qu’on parlait de la pluie et du beau temps, mais dès qu’il m’approchait, je disais :

« Ah ! Non ! Non ! Il ne faut pas ».

Il y a encore quelques années quand Phiphi, la sœur avec qui j’ai toujours tout partagé, a voulu me serrer dans ses bras pour me faire un câlin, sans m’en rendre compte je l’ai repoussée. Elle s’est mise à pleurer. Ça m’a fait si mal. Une douleur conséquence d’un comportement qui m’était imposé, mais que je devais assumer. Je ressentais une telle injustice.
Ce n’est pas pour autant que je n’aie pas rêvé, que je n’aie pas voulu avancer. J’ai fréquenté des églises, j’ai approché des prophètes, des psys, des pasteurs. L’un a essayé de m’amener sur le chemin du pardon. Ce fut l’épouvante, j’avais des bouffées de chaleur, des douleurs physiques qui me faisaient perdre tout contrôle. J’ai essayé le développement personnel.
Trop souvent la remarque que j’étais froide, glaciale me retombait dessus et me désespérait. J’avais peur, j’entrevoyais que cette histoire allait me bloquer pour le reste de mes jours, bloquer ma féminité, ma confiance et me laisser uniquement avec la honte et la culpabilité. Il m’arrivait d’être prête à me résigner et alors c’était la panique. Mais dans ces moments, à deux doigts d’abandonner, une force au plus profond de mon être m’obligeait à me ressaisir et cette force ne m’a jamais abandonnée. Cette force je la vois comme une grâce. Une grâce qui m’a permis de ne pas être dans la haine, dans la malveillance, dans le ressentiment. Une grâce qui m’a permis de me dépasser et de saisir toutes les opportunités qui pouvaient contribuer à ma guérison.
Et c’est là où j’ai rencontré le Conseil en Image. Je travaillais déjà à mon compte dans le domaine de la beauté. C’est une formatrice qui travaillait à France 2 qui m’a contactée pour me demander si je serais intéressée par une formation en Conseil en Image. Je n’avais aucune idée de ce que c’était. Elle m’en a suffisamment dit pour que je lui réponde « Pourquoi pas ! ». J’étais à mille lieux de m’imaginer qu’il pourrait y avoir là un lien avec la souffrance qui vivait en moi. Et pourtant c’est bien ce qui s’est passé.
Le Conseil en Image va à la recherche d’une beauté qui repose sur notre alignement avec notre être, et c’est justement le fait de rechercher et de trouver cet alignement qui nous rend belle. C’est un travail qui demande de l’ouverture, de l’acceptation et du courage. Une exploration qui a toutes les chances de nous sortir de notre zone de confort. Et c’est bien ce qui m’est arrivée.
Le premier aspect qui est ressorti me concernant était que j’étais une femme charismatique. C’était pour moi impossible à intégrer, moi qui depuis mes treize ans vivait avec la culpabilité et la honte comment pouvais-je me voir comme charismatique ?
Cette première formation m’a conquise et j’ai voulu aller plus loin et perfectionniste comme je le suis j’ai souscrit à une formation internationale de l’image à Genève. J’ai eu une telle admiration pour la personne qui dirigeait cette formation que très rapidement elle est devenue ma mentor. Et mon Dieu ! A quel point elle m’a bousculée. Rien que déjà au niveau de mes couleurs elle m’a révélée que le lumineux était une de mes caractéristiques. Jusque-là c’est un aspect de la couleur que je n’aurais jamais osé adopter. Mais avec sa bienveillance et son autorité elle n’a pas eu de mal à me la faire accepter et le lumineux a commencé à me reconnecter à mon corps. Bien sûr j’étais continuellement dans la critique de mes formes ce qui n’engendrait que malaise. Je n’osais pas mettre de robe sous prétexte que ça allait choquer ou pire que ça allait faire vulgaire. C’est elle qui m’a fait admettre que mes formes généreuses et voluptueuses faisaient pleinement partie de ma beauté.
J’ai été bouleversée lorsqu’elle a fait l’analyse de mon Style et décrété que j’étais une femme à la fois dramatique et romantique, l’un et son contraire. Ma première réaction fut de le nier, de penser que ma mentor ne pouvait que se tromper, la façon la plus simple encore une fois de me protéger. Mais il n’était pas question pour ma mentor de baisser les bras et de ne pas m’amener à me faire reconnaître qui j’étais. Elle m’obligeât à me mettre face à moi-même. D’ailleurs comment pouvais-je prétendre accompagner d’autres femmes à être elles-mêmes si de mon côté je n’avais pas le courage d’être moi-même ?
Ce travail m’a forcée à me connecter à mon vrai moi, à mon corps, à dépasser des décennies de négations, de mal être, d’automutilation. J’étais en larme. Je sentais que s’opérait un alignement de tout mon être, une plénitude que j’avais perdue et que je n’avais plus jamais retrouvée depuis mes treize ans.
Voilà maintenant des années que j’accompagne des femmes en tant que Coach et Consultante en Image. Au cours de ces années, compte tenu de mon expertise, de mon professionnalisme, de mon expérience et de mon parcours, j’ai conçu et mis au point un process qui apportera ce que j’ai vécue à la femme qui a été marquée et meurtrie dans son corps pour autant qu’elle s’engage corps et âme et soit motivée à 200% pour arriver à ce résultat. Alors je me sens de l’accompagner pour qu’ensemble nous parcourions cette transformation et qu’elle vive cette renaissance qu’elle espère depuis trop longtemps. Il n’est pas question d’oublier mais de faire que nos plus grandes fragilités.
Ce process que j’ai mis en place est d’autant plus efficace qu’il est simple.
En le suivant scrupuleusement avec toute votre motivation et engagement et avec mon accompagnement je peux vous garantir que vous vivrez ce changement fondamental dans la manière de vivre votre quotidien comme je l’ai vécu. Que ces blessures inscrites dans votre corps et dans votre être deviendront votre force.
J’ai raconté mon histoire en vous ouvrant mon cœur. Je vous ai décrit les étapes que j’ai moi-même suivies et testées et qui m’ont permis de me reconnecter avec mon corps. Pour arriver à ce même résultat vous avez deux possibilités : Soit de faire ce chemin seule ou au contraire de prendre un rendez-vous maintenant avec moi et dépasser les souffrances que vous avez vécues et redonner vie à la beauté qui a toujours été en vous !

For an Image that gives you an imposing look: We discuss it!

Click here .